• José Herrero Cortés

La bouffée délirante



Bonjour à tous !

Aujourd'hui, nous allons voir : la bouffée délirante.

Le terme de délirant est rentré dans le langage courant même si il est utilisé de manière péjorative, il exprime souvent le fait de se comporter de façon étrange dans le dire et l’être (comportement physique et oral sortant de la norme)

Par contre le terme de bouffée est moins utilisé de nos jours pourtant il a tout son sens.

Le terme de délirant est constant mais quand nous l’associons au terme de bouffée il prend un autre sens, celui de la temporalité.

Je m’explique : la bouffée délirante ramène a une temporalité bien marquée avec un début et une fin, l’état délirant n’est pas constant associé à la bouffée.

Si nous regardons le terme de bouffée, il nous vient à l’esprit la bouffée d’air comme pour respirer (geste physique rapide mais nécessaire à la respiration).

La bouffée délirante nous renvoie à cet acte comme si pour s’exprimer de manière vitale, le sujet ne trouvait rien d’autre que l’état délirant pour continuer de vivre, de s’exprimer d’être.

La bouffée délirante est l’indication d’un mal-être physique et psychologie durant un temps donné.

Il est toujours intéressant de savoir à quel moment la bouffée délirante intervient (les circonstances physiques et psychologiques). Le facteur n’est pas toujours la cause mais l’élément déclencheur.

Ce qui est dit ou fait pendant la bouffée délirante nous informe sur la pathologie dont souffre le patient mais ne nous donne pas la cause réelle de la sortie de route de la réalité.