• José Herrero Cortés

Si l'acupuncture vous aidait à arrêter de fumer ?



On l’a déjà dit : « la meilleure façon d’arrêter de fumer, c’est de ne pas commencer ». Mais une fois que le mal est fait ? Une fois que la nicotine est devenue une drogue que le corps réclame ? Une fois que l’habitude d’allumer une clope au saut du lit ou avec le café est prise ? Quand on a déjà arrêté pas une fois, ni deux mais un nombre incalculable de fois ?

Comment faire ? Aligner le corps avec le mental : si le mental prive le corps, le corps se vengera à la première occasion. C’est comme les régimes… perdre du poids que l’on reprend après des semaines de privation.

Pour le mental il faut une vraie raison. Certains chocs sont suffisants pour aligner instantanément le corps et l’esprit : l’annonce d’une grossesse, la maladie d’un proche. Le plus souvent la décision est le fruit d’une addition de petites raisons : la santé risquée, l’argent gâché… contrebalancées par les petites excuses : peur de l’irritabilité, de prendre du poids…

Pour ça l’acupuncture peut aider mais ne suffit pas.